IMPACT DU CHANGEMENT DE POSTE SUR LA CARRIÈRE ET LA RÉMUNÉRATION

En marge du sondage sur la rémunération des ingénieurs salariés de 2011, nous avons voulu mesurer l’impact d’un changement d’emploi sur le niveau de responsabilité du nouveau poste (équivalent, supérieur, inférieur) et les augmentations de salaire engendrées par le changement d’emploi.
 

NIVEAU DE RESPONSABILITÉ DU NOUVEAU POSTE

Dans l’ensemble, parmi les personnes qui ont changé de poste, la moitié (51 %) occupe un poste de responsabilité supérieure, 39 % un poste de responsabilité équivalente et seulement 10 % un poste de responsabilité inférieure.

Premier constat, le portrait change selon que la décision de changer d’emploi est volontaire ou non et selon que l’on change ou non d’entreprise.

En effet, 65 % des personnes qui occupent un autre emploi dans la même entreprise ont maintenant un poste de responsabilité supérieure, alors que c’est le cas de 42 % des personnes qui ont changé d’entreprise et de 33 % de ceux qui ont dû quitter leur emploi en raison de réorganisation, fermeture, coupure de postes, etc.

Alors que 27 % des répondants qui restent dans la même entreprise ont changé pour un poste de responsabilité équivalente, c’est le cas de 49 % de ceux qui ont changé volontairement d’entreprise et de 46 % de ceux qui ont dû quitter leur emploi.

Enfin, le pourcentage de répondants ayant changé pour un poste de responsabilité inférieure est respectivement de 7 %, 9 % et 21 % selon qu’on reste dans la même entreprise, on change volontairement d’entreprise ou l’on doit quitter son poste.
 

AUGMENTATIONS DE SALAIRE

Les ingénieurs qui ont changé d’emploi ont eu droit à une augmentation moyenne de 8,1 %, alors que ceux qui sont restés en poste ont vu leur salaire s’accroître en moyenne de 3,7 %. Le tableau 1 illustre la situation.

Les ingénieurs qui occupent un nouvel emploi dans la même entreprise ont eu droit à une augmentation de 8,1 %. Cela s’explique en bonne partie par le fait qu’un bon nombre (65 %) occupent un poste de responsabilité supérieure. Pour leur part, les répondants qui occupent un emploi dans une nouvelle entreprise voient leur salaire s’accroître de 10 %. Pourtant, seulement 42 % d’entre eux occupent un poste de responsabilité supérieure. Tandis que les ingénieurs qui ont dû quitter leur emploi soit en raison d’une fermeture, d’une réorganisation, d’un licenciement, d’une vente, ou autre ont eu une augmentation qui s’est limitée à 2 % en moyenne. 

On observe que ceux qui occupent maintenant un poste de responsabilité supérieure à celui qu’ils occupaient ont eu droit en moyenne à 10,9 % d’augmentation, alors que ceux qui ont accepté un poste de responsabilité équivalente ont obtenu 6,2 % d’augmentation tandis que l’augmentation moyenne de ceux qui ont un poste de niveau inférieur est de 1,1 %.
 

TABLEAU 1 POURCENTAGE D’AUGMENTATION DE SALAIRE ET NIVEAU DE RESPONSABILITÉ DU NOUVEAU POSTE


On note également qu’à responsabilité égale, le changement d’emploi pour une autre entreprise procure les meilleures augmentations de salaire. En effet, ceux qui ont changé d’employeur et qui occupent un poste de responsabilité supérieure ont eu droit à 12,3 % d’augmentation de salaire, comparativement à 10,6 % pour ceux qui sont restés chez le même employeur. Aussi, ceux qui travaillent pour un nouvel employeur dans un poste de responsabilité équivalente ont eu droit à une augmentation de 9,4 %, comparativement à 3,6 % pour ceux qui sont restés chez le même employeur dans des responsabilités équivalentes.

Enfin, ceux qui ont dû quitter leur poste contre leur gré ont eu droit à des augmentations plus faibles (6,9 % pour un poste de responsabilité supérieure et 0,5 % pour un poste de responsabilité équivalente), sinon négatives pour des postes de responsabilité inférieure (-4,2 %).
 

CONCLUSION

Les chiffres nous montrent que changer volontairement d’entreprise, même pour un poste de responsabilité équivalente à celui que l’on quitte, procure un meilleur salaire. Dans bien des cas, le candidat est en bonne position pour négocier et n’acceptera de changer d’emploi que s’il fait des gains appréciables. 

D’autre part, deux fois sur trois, un changement de poste à l’interne se traduit par une promotion. Profitant de leur connaissance de l’entreprise et de la reconnaissance de leurs capacités, ces personnes font progresser leur carrière.