SECTEURS PUBLIC OU PRIVÉ, INGÉNIEURS ET FACTEURS D’IMPORTANCE LIÉS À L’EMPLOI

En marge de l’enquête sur la rémunération des ingénieurs salariés 2013, nous avons voulu savoir quelle proportion d’ingénieurs a déjà œuvré dans le public et le privé. Nous avons demandé aux ingénieurs des secteurs public et privé de choisir, parmi une liste, les trois facteurs qu’ils jugent les plus importants (comme trois facteurs sont considérés, la somme des pourcentages excède les 100 %).
 

Les ingénieurs du public mentionnent dans l’ordre :
1.travailler sur des projets intéressants (61 %) ;
2.bénéficier de conditions de travail au-dessus de la moyenne (47 %) ;
3.avoir le sentiment de se réaliser professionnellement (37 %).

Les ingénieurs du privé, mentionnent dans une proportion semblable le fait de :
1.travailler sur des projets intéressants (63 %) ;
2.avoir le sentiment de se réaliser professionnellement (40 %) ;
3.obtenir une rémunération supérieure à la moyenne (39 %).

Les ingénieurs du secteur public considèrent plus important que ceux du privé le fait de bénéficier de conditions de travail au-dessus de la moyenne (47 % c. 33 %) et d’un plan de retraite avantageux (22 % c. 7 %) ainsi que de croire en la mission de l’organisation (18 % c. 12 %).

De leur côté, les ingénieurs du privé jugent plus important d’obtenir une rémunération supérieure à la moyenne (39 % c. 24 %) et d’avoir régulièrement des possibilités d’avancement (15 % c. 9 %).


Conclusion

Qu’ils œuvrent dans le public ou le privé, les ingénieurs valorisent le fait de travailler sur de projets intéressants et d’avoir le sentiment de se réaliser professionnellement. Ceux du public valorisent plus le fait d’obtenir des conditions de travail au-dessus de la moyenne tandis que ceux du privé valorisent le fait d’obtenir une rémunération au-dessus de la moyenne.